Le château de Langoiran

langoiran_chateau_1

Le Château de Langoiran du XIII° siècle est classé monument historique.

La seigneurie de Langoiran a été un des éléments les plus prestigieux et les plus puissants du dûché d’Aquitaine. Elle a été mêlée aux luttes entre les rois d’Angleterre et de France durant la guerre de cent ans.

dcp_1896Construit par Bernard d’Escoussan à la fin du XIII° siècle, le château passe au XIV° siècle entre les mains de la famille d’Albret puis par mariage dans celle des Montferrand. Personnages importants, les seigneurs de Langoiran seront Chambellan du roi avec Montferrand au XV° siècle, Présidents du Parlement de Bordeaux avec Guillaume d’Affis au début du XVII° siècle ou Grand Amiral des galères sous Louis XIV.

Détruit durant la Fronde en 1650, le château tombe en ruine pour des siècles. Classé monument historique, sa restauration et son animation ont commencé en 1972 grâce à l’association des Amis du Château, ainsi qu’à de nombreux bénévoles.

La fiche du Ministère de la Culture sur la base de données Mérimée précise l’architecture du monument:

« Donjon carré construit pour la famille d’ Escoussans dans la 2e moitié du 13e siècle actuellement détruit ; donjon circulaire, enceinte et basse-cour formant l’ensemble dit la citadelle édifiés dans la 1ère moitié du 14e siècle pour la même famille ; appartement ajouté à l’ entrée nord au 15e siècle pour la famille de Montferrand ; restauration du donjon circulaire à la fin du 4e quart 16e siècle pour Etienne de Pontac par Bris Martin et Pierre Ardouin, maîtres maçons ; construction de la chapelle, d’ une tour au-dessus de la poterne de la deuxième enceinte et d’ un nouveau logis pour le parlementaire d’ Affis dans la 1ère moitié 17e siècle ; château incendié et détruit par les troupes du duc d’ Epernon durant la Fronde en 1649 ; cours et terrasses remblayées au 18e siècle ; construction d’ un nouveau logis au début du 2e quart du 19e siècle ».

« Le donjon carré sur motte fut remplacé par un donjon circulaire à quatre étages et sous-sol voûtés surmonté d’ une tour de guet à coupole ; une enceinte avec ouvrage d’ entrée entourée de fossés forme la basse-cour ; deux autres enceintes avec tours à toit conique de tuiles plates et poterne abritant puits, chai, chapelle, agrandissent la forteresse vers l’ ouest ; l’ ensemble communique par divers souterrains ; logis de plan barlong à un étage carré couvert de tuile creuses construit sur la plus basse terrasse ; moulin actuellement détruit en contrebas ».

Source:

Association des Amis du Château Fort

DRAC Aquitaine, 54 rue Magendie 33074 Bordeaux – Ministère de la Culture – Base Mérimée

Bibliographie: Joel Bibonne – Histoire du Château de Langoiran – Première partie XI°-XIV° siècle, « Les Escoussan » Edition de l’Association des Amis du Château Fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *